Douanes algériennes : plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019

Douanes algériennes : plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019

Plus de 1000 milliards da de taxes et droits ont été perçus par les Douanes algériennes, en 2019, en dépit du recul des importations, a-t-on appris dimanche à Tipasa auprès du directeur général de ce corps, Mohammed Ouaret, qui a qualifié ce bilan d’"honorable".

 

Intervenant à l’ouverture d'une cérémonie de célébration de la Journée internationale des Douanes, M.Ouaret, qui était accompagné du ministre délégué chargé des Statistiques et de la Prospective, Bachir Messaitfa, a qualifié ce bilan réalisée par les Douanes algériennes, en matière de perception des taxes et droits d’"honorable", en dépit du "recul sensible des importations", a-t-il souligné.

"Ces résultats sont le fruit de la politique d’anticipation adoptée dans la lutte contre les mafias de gonflage des factures, ce qui explique partiellement", a-t-il ajouté, un "recul de 3,5 milliards de dollars dans les importations".

Durant ces festivités organisées cette année sous le slogan "la durabilité au cœur de l’action douanière pour les personnes, la prospérité et la planète", le DG des Douanes algériennes a, également , souligné la "détermination" de son administration à "poursuivre la lutte contre la bureaucratie à travers la réduction de la durée et des frais de transit des marchandises et des personnes", dans l’objectif, a-t-il dit, "d’encourager la compétitivité de l’économie nationale".

"Les Douanes algériennes vont, également, poursuivre la lutte contre la fraude et toutes les formes de criminalité par des méthodes efficientes, parallèlement à la protection du citoyen et de son environnement conformément aux conventions internationales signées par l’Algérie", a ajouté M.Ouaret, citant notamment les conventions relatives à la lutte contre le commerce de produits nuisibles pour l’environnement, la protection de la faune et de la flore, des antiquités, et du patrimoine mondial .

Cette stratégie vise, a-t-il ajoute, à "faire face aux défis financiers, socioéconomiques, environnementaux, sanitaires et sécuritaires rencontrés par l’Algérie, aux fins de consacrer les objectifs de développement durable compris dans les orientations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, visant l’édification d’une économie diversifiée s’appuyant sur une industrie véritable, avec une orientation des importations, le soutien des exportations hors hydrocarbures et la lutte contre le transfert illégal de fonds".

           

 

 Des Douanes au diapason : un défi à venir

 

L’autre défi majeur à relever par les Douanes algériennes consiste en la modernisation de ses moyens de travail, en se mettant durant les prochaines années, à l’ère du numérique, considéré par M.Ouaret comme une "voie ouverte pour de nouvelles Douanes algériennes au diapason de l’ère moderne".

Ces défis "énormes", selon l’expression du DG des Douanes algériennes, nécessitent la mobilisation de ressources humaines pour leur concrétisation.

Il s’agit, a-t-il fait savoir, d’un système informatique en cours de réalisation, englobant trois axes principaux, soit le "Centre national des données", le "transfert des données par fibres optiques"  et l’"actualisation des programmes exploités actuellement avec leur généralisation", et ce dans le cadre d’une convention de coopération signée avec la Corée du Sud, un pays leader dans le domaine.

Le responsable a signalé, à cet effet, qu’une orientation sera prise en vue d’un "recrutement qualitatif, soutenu par des formations de haut niveau, parallèlement à la lutte contre la corruption et pour l’amélioration des conditions professionnelles et sociales des travailleurs des douanes".

Les festivités de célébration de la Journée internationale des Douanes (26 janvier) à Tipasa ont notamment donné lieu au lancement officiel d’un nouveau portail électronique des Douanes algériennes, outre la signature de la lettre de notification à l'Organisation mondiale des douanes (OMD), portant ratification par l’Algérie de la recommandation sur les décisions anticipées relatives au classement tarifaire des produits et de leur pays d’origine.

Le programme des festivités a, également, englobé la signature d’une convention de coopération entre les Douanes algériennes et l’Inspection générale des finances, outre l’attribution de grades et diplômes de reconnaissances à un nombre d’employés et de retraités, par l’OMD.

Read 97 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.