L’implication de la société civile "garante de la consécration de l’équation consommons algérien"

 

L’implication de la société civile "garante de la consécration de l’équation consommons algérien"

 

Le conseiller du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane, a déclaré, mardi à Blida, que l’implication de la société civile est "garante de la consécration de l’équation 'Consommons algérien'".

 

M. Berramdane, qui intervenait à une rencontre nationale, abritée par l'université Saàd Dahleb, sous le signe "Consommons algérien", en présence du ministre du Commerce Kamel Rezig, a estimé que l’implication de la société civile est "garante de la consécration de l’équation 'Consommons algérien', sur laquelle l’Etat veut s’appuyer pour encourager les produit locaux", a-t-il ajouté.

Signalant que sa participation à cette rencontre se veut un "soutien et un encouragement à toutes les associations actives du pays, œuvrant pour la protection du citoyen, à la veille du mois sacré du Ramadhan", a-t-il dit, "pour leurs efforts en vue de sa protection (citoyen) de la spéculation, de la fraude et du monopole, dont il est souvent victime, durant ce mois", a-t-il déploré.

"Nous avons besoin, aujourd’hui, d’associations de la société civile actives et conscientes de leur véritable rôle, qui doit être complémentaire et non concurrent ou opposant aux institutions de l’Etat", a, en outre, ajouté le conseiller du président de la République.

Il a souligné, à ce titre, le rôle joué par la société civile lors de la crise sanitaire traversée, l’année passée, par l’Algérie, en réussissant à "assister et accompagner les autorités locales, dans la gestion de cette pandémie, notamment à Blida, où les aides ont afflué de différentes wilayas, avec l’encadrement de la société civile", s’est-il félicité.

"Cette crise nous a, également, permis de consommer algérien, suite à la décision rationnelle du président de la République, portant sur l’arrêt de l’importation", a-t-il souligné.

Cette rencontre, organisée à l’initiative de la direction du commerce, en coordination avec l'Union nationale de protection du consommateur, a pour objectif principal de "sensibiliser le citoyen, en vue de la promotion de la culture de consommation de l’Algérien, qui est guidée par la 'rumeur malveillante'", a indiqué le président de l'Union nationale de protection du consommateur Mahfoudh Harzelli, dans son intervention, à l’occasion.

Il a, à ce titre, lancé un appel au consommateur en vue "d'acquérir les produits alimentaires de manière rationnelle, loin de toute surenchère, et du stockage, qui l’expose à la dégradation".

De nombreux opérateurs relevant du Club des entrepreneurs et industriels de Blida, ont pris part a ce colloque national, aux cotés de représentants de la chambre locale de commerce et d’industrie et d’operateurs économiques.

 
Read 311 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.