La presse nationale relève la forte mobilisation des animateurs de la campagne référendaire

 

 

La presse nationale relève la forte mobilisation des animateurs de la campagne référendaire

 

 

A trois jours de la clôture de la campagne référendaire pour la révision constitutionnelle, qui aura duré 22 jours, les différents animateurs font le forcing pour convaincre les citoyens d'aller voter pour cette loi Fondamentale, qui s'inscrit dans le sillage de l'édification de l'Algérie nouvelle, estime dans ses commentaires la presse nationale.

 

Dans son éditorial intitulé "La portée d'un scrutin", le quotidien "El Moudjahid" a relevé que ''quelques jours nous séparent d'un rendez-vous politique d'une extrême importance (...) une forte mobilisation est prônée par les animateurs de la campagne référendaire, pour convaincre les électeurs de se rendre aux urnes" et que cette large campagne a mobilisé tous les media, écrits et audiovisuels, les sites électroniques et les réseaux sociaux.

Il a indiqué que l'amendement de la Constitution constitue "la pierre angulaire" dans le processus d'édification d'une Algérie nouvelle affranchie de l'autocratie, "où personne ne sera protégé, ni par son immunité ni par son influence", comme l'a assuré le chef de l'Etat.

Pour lui, la référence à cette date "hautement symbolique" ne relève pas du rituel, elle est amplement "révélatrice" de la volonté "largement partagée par l'ensemble des Algériens de renouer avec des valeurs et des principes qui ont permis de s'émanciper du colonialisme français et de surmonter toutes les adversités".

Sous le titre de "La Bouée de sauvetage", le quotidien "L'Expression" a estimé dans un article consacré aux partis politiques majoritaires dans l'Assemblée populaire nationale (APN), le FLN, le RND et TAJ en l'occurrence, que ces formations qui "font la promotion de la nouvelle Constitution, ont incontestablement en ligne de mire les élections législatives anticipées qui se tiendront après le 1er novembre".

"Le palais Zighoud Youcef fera non seulement peau neuve, mais doit accueillir une nouvelle classe politique, des élus qui doivent réhabiliter l'image écornée que certains de leurs prédécesseurs se sont taillée avec à la clé des affaires de justice qui n'ont pas honoré leur statut d'’élus du peuple’", a-t-il commenté.

Pour le quotidien francophone, "Une page doit être tournée, définitivement fermée. La Loi fondamentale dont se dotera le pays, esquissera les contours de ‘l'Algérie nouvelle’ tout comme elle doit mettre fin à une certaine pratique de la politique, à un fonctionnement qui n'a guère honoré certains partis et non des moindres".

Le quotidien "Horizons" a donné la parole, pour sa part, au politologue Redouane Bouhidel sur la communication institutionnelle pour s'exprimer sur les dernières sorties médiatiques de certains responsables de l'Etat et dont les propos ont fait réagir notamment les citoyens à travers les réseaux sociaux.

M. Bouhidel a estimé à ce propos, que pour éviter ce genre de dérives, des formations de ''médias training'' doivent être assurées afin de protéger l'image publique des dirigeants supposés éclairer l'opinion publique.

"Ils auront des notions sur la communication politique pour pouvoir faire face aux journalistes et aux citoyens", a-t-il dit, précisant que ces derniers doivent comprendre "une bonne fois pour toutes qu'ils sont des fonctionnaires et donc redevables au peuple. Ils n'ont pas le droit de détruire ce que les autres tentent de reconstruire".

''Horizons'' a également consacré un article sur la campagne référendaire intitulé "Doucement mais sûrement" où il a noté que depuis le début de la campagne de sensibilisation sur la révision de la Constitution, placée sous le slogan "Novembre 1954 : la libération, Novembre 2020 : le changement", plusieurs meetings ont été organisés pour expliquer aux citoyens le contenu des amendements et les nouveautés de la loi fondamentale du pays et les convaincre de se rendre aux urnes, le 1 novembre prochain.

Les journaux francophones sont revenus par ailleurs sur les propos du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, lors de son intervention à la télévision et à la radio nationales, dans le cadre de la campagne référendaire, sur le projet d'amendement constitutionnel, et de ceux du général de corps d'Armée, Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, dans une allocution prononcée lors d'une visite de travail et d'inspection à la 4ème Région militaire.

Les quotidiens arabophone "El-Massa" et "Echaab" ont eux également mis l'accent sur le passage du Premier ministre à télévision et à la radio nationales pour s'exprimer sur les grands axes contenus dans le projet de Constitution, estimant que cette nouvelle loi Fondamentale vise l'élargissement et l'enrichissement des domaines de la liberté du citoyen, à la faveur de la consécration de nouvelles libertés individuelles et collectives et l'appui des droits constitutionnels en donnant un contenu et un véritable sens aux libertés consacrées, notamment la liberté de manifester pacifiquement, la création d’associations et la liberté de la presse.

Le quotidien "Echourouk" a rapporté aussi les propos du général de corps d'Armée, Saïd Chanegriha, qui a souligné que la réussite de ce rendez-vous référendaire appelle les Algériens à faire preuve, "plus que jamais, davantage d'abnégation et de privilégier la voix de la raison et du bon sens, loin des intérêts personnels étroits, car nul autre intérêt ne peut s'élever au-dessus de l'intérêt de la patrie".

Il est également revenu sur l'intervention du Premier ministre, qui a rappelé que le projet de la révision constitutionnelle est une réponse aux revendications exprimées par "le Hirak populaire authentique en faveur de l’application des articles 7 et 8 de la Constitution".

De même, "El-Khabar" est revenu sur les propos du chef d'état-major de l'ANP et a repris les différentes déclarations des animateurs de la campagne référendaire expliquant le contenu de la nouvelle Constitution qui garantit davantage de droits.

Read 58 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.