Une mesure provisoire pour préserver la santé des citoyens

Annulation des vols vers les Lieux-Saints  

Une mesure provisoire pour préserver la santé des citoyens

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a affirmé samedi à Alger que l'annulation des vols vers les Lieux-Saints, suite à la décision prise par l'Arabie saoudite de suspendre "temporairement" l'entrée sur son territoire en raison de l’épidémie du coronavirus, était une mesure "provisoire" visant la préservation de la santé des citoyens.

A l'instar de tous les pays, l'Algérie "a respecté la décision du Royaume de l'Arabie Saoudite portant suspension de l'entrée sur son territoire en raison de l’épidémie du coronavirus", a précisé le ministre lors d'une conférence de presse animée en marge d'une journée d'études sur la sécurité routière, ajoutant que la suspension des vols depuis l'Algérie vers les Lieux-Saints de l'Islam "est une mesure préventive temporaire visant la préservation de la santé des citoyens jusqu'à ce que l'épidémie soit sous contrôle".

Rappelant que "la Charia et toutes les lois positives appellent à la prise de mesures préventives et de précautions", M. Belmehdi a affirmé que la décision de suspendre temporairement les vols "ne vise pas à augmenter les gains des agences de voyages".

L'Arabie Saoudite avait annoncé, mercredi dernier, la suspension de toutes les entrées au pays pour les pèlerins accomplissant la Omra et la visite de la mosquée du Prophète (QSSSL) située à Médine en vue d'empêcher l'arrivée de l'épidémie à son territoire.

Les personnes détentrices de visas touristiques saoudiens résidants dans des pays où sévit le coronavirus, ainsi que des citoyens de pays membres du Conseil de coopération du Golfe sont aussi concernés par cette procédure temporaire assujettie à l'évaluation continue des autorités sanitaires saoudiennes.

Dans le même sillage, le ministre des Affaires religieuses a fait état d'une série de mesure prises pour la sensibilisation des citoyens à travers le discours religieux, rappelant que les efforts consentis par l'Etat au service des Algériens s'inscrivent dans le cadre des engagements du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune. 

Réaffirmant que les portes du dialogue resteront ouvertes pour prendre en charge les préoccupations des Imams, le ministre a invité les imams à exprimer leurs revendications par voie syndicale.

Plusieurs questions ont été prises en charge tel que le logement, a rappelé M. Belmehdi, soulignant, dans ce sens, la distribution de pas moins de 6200 logements au profit de cette catégorie, sachant que les besoins au niveau national ne dépassent pas les 7000 logements.

La question des salaires "dépend du Trésor et de la conjoncture financière du pays", a-t-il expliqué, ajoutant que "le dossier de la revalorisation des primes et des indemnités sera débattu". 

Un projet de loi relatif à la protection des imams sera soumis prochainement au Parlement, a annoncé le ministre des Affaires religieuses.

Read 186 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.