Le CSA salue l’attachement des parties maliennes à l’accord d’Alger

 

Le CSA salue l’attachement des parties maliennes à l’accord d’Alger

Le Comité de suivi de l’accord (CSA), réuni lundi à Bamako, a salué l’attachement des autorités de la transition et des mouvements signataires à la mise en œuvre de l’accord de paix au Mali, issu du processus d’Alger qui demeure la " seule voie " permettant la préservation de la paix dans ce pays sahélien.

 

Dans un communiqué sanctionnant sa 41 ème réunion, présidée par l’ambassadeur d’Algérie à Bamako Boualem Chebih, le CSA a souligné que l’accélération de l’application de l’accord d’Alger aiderait à relever les défis multiples auxquels fait face le Mali.

Les membres du Comité se sont déclarés à l’issue de cette réunion " encouragés par la consécration de l’accord dans les textes de référence de la transition " et par la participation des mouvements signataires au processus de mise en place des organes de la transition ainsi que par la désignation des mouvements signataires au sein du gouvernement.

Le CSA a noté dans son communiqué la détermination du gouvernement malien à redynamiser le cadre de concertation inter-malien en vue de diligenter la mise en œuvre de l’accord durant l’intersession avec l’objectif de parvenir, avant la prochaine session du CSA, à l’élaboration d’une feuille de route consensuelle.

Selon le communiqué, la feuille de route permettrait de clôturer, dans un délai raisonnablement court, les actions prioritaires prévues dans les quatre volets de l’accord, y compris celles relatives à l’opérationnalisation des nouvelles entités administratives.

Cette feuille de route aiderait également à se projeter sur le restant du processus de mise en œuvre de l’accord d’Alger en adéquation avec les objectifs et le calendrier de la transition.

Le Comité a exhorté à cet effet toutes les parties prenantes à saisir la dynamique, aujourd’hui des plus favorables, pour mener à bien le processus de paix au bénéfice du Mali et des autres pays de la région.

Cette session du Comité, la première depuis la mise en place de la transition, a vu la participation du Premier ministre malien, Moctar Ouane, du chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum et du Commisaire paix et sécurité de l’Union africaine, Smail Chergui.

Dans son message aux participants, Sabri Boukadoum, a réitéré l’engagement de l’Algérie, chef de file de la médiation internationale, à accompagner la transition en cours, soulignant l’intérêt qu’accorde le Président de la République, Abdelmdadjid Tebboune, à l’application intégrale de l’accord de paix.

M.Boukadoum a exhorté les participants à élaborer une feuille de route en droite ligne avec le calendrier de la transition.De son côté, M. Chergui, s’est félicité de la relance des activités de suivi de l’accord dont la mise en œuvre est impérieuse pour le retour de la paix au Mali et pour la stabilité de la région.

Le Commissaire Chergui a annoncé la mise en place prochaine d’un groupe de soutien de l’Union africaine pour accompagner la Transition.

Read 343 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.