Soudan: le CMT et les leaders de la contestation paraphent une déclaration constitutionnelle

Soudan: le CMT et les leaders de la contestation paraphent une déclaration constitutionnelle

Le Conseil militaire (CMT) au pouvoir au Soudan et les leaders de la contestation ont paraphé dimanche une déclaration constitutionnelle ouvrant la voie au transfert du pouvoir à une nouvelle instance de transition dominée par les civils, rapportent des médias.

 

Un des principaux responsables de la contestation, Ahmed al-Rabie, et le numéro deux du CMT, Mohammed Hamdan Daglo, ont signé la déclaration lors d'une cérémonie durant laquelle étaient présents les médiateurs de l'Union africaine (UA) et de l'Ethiopie, selon des médias.

Les deux camps ont également convenu de former le 18 août l'instance dirigeante chargée de mener la transition politique, a déclaré un chef de la contestation, Monzer Abou al-Maali, cité par des médias, précisant que l'accord global sur l'instauration d'un pouvoir civil sera signé le 17 août.

Les leaders de la contestation et le CMT sont parvenus samedi à un accord "complet" sur une déclaration constitutionnelle, ouvrant la voie à une transition vers un pouvoir civil réclamé par les manifestants après des semaines de négociations.

"Les deux délégations sont tombées pleinement d'accord sur la déclaration constitutionnelle", a déclaré à la presse Mohamed El Hacen Lebatt, médiateur mauritanien de l'Union africaine (UA).

Déclenché par le triplement du prix du pain le 19 décembre, les manifestations s'étaient rapidement transformées en mouvement de contestation du pouvoir. Depuis la destitution de l'ex-président al-Béchir par l'armée en avril, les protestataires demandent un gouvernement civil.

Read 4182 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.