Ghardaïa: la prolifération des déchets de protection contre le Covid-19, véritable fléau

Ghardaïa: la prolifération des déchets de protection contre le Covid-19, véritable fléau
18 Mai 2020

Ghardaïa: la prolifération des déchets de protection contre le Covid-19, véritable fléau

La prolifération des déchets résultant des équipements de protection contre le Covid-19 (gants, masques, mouchoirs), potentiellement infectés, constitue un véritable fléau et un risque majeur sur la santé public, dans différents quartiers de Ghardaïa, de l'avis des praticiens de la santé.

 

L’incivisme de quelques citoyens offre un triste spectacle qui se manifeste à travers des tas de gants en plastique et bavettes, usités et jetés sur la voie publique par des personnes inconscientes du danger que cela représente pour la santé et l’environnement.

"Ces objets de protection jetés sur les trottoirs constituent de véritables agents de contamination en cette période de pandémie du coronavirus", ont mis en garde de nombreux praticiens dans la région de Ghardaïa.

La gestion de ces déchets préoccupe également les responsables de la commune chargés de la collecte et le nettoiement des ordures ménagères des quartiers de Ghardaïa.

Pour le président de l’Assemblée populaire communale (APC) de Ghardaïa, Omar Fekhar, "l’incivisme" de certains citoyens est devenu "franchement inquiétant pour la santé publique", précisant que "se débarrasser de façon inappropriée des équipements de protection contre le Covid -19 constitue un véritable danger pour les citoyens, les éboueurs et l’environnement".

La prolifération de ces déchets dans certains quartiers de Ghardaïa est signe d’un "manque de civisme", s’est plaint un éboueur visiblement très touché par le manque de respect de quelques individus qui jettent ces déchets sur la voie publique.

"Nous sommes éboueurs mais nous avons des familles et ces déchets constituent un danger potentiel pour nous", a-t-il souligné.

De nombreux citoyens partagent également cette indignation et jugent l’acte de jeter des masques et des gants usités comme "incivilité" et de "l’irrespect" pour les éboueurs.

Le P/APC de Ghardaïa a réagi à plusieurs reprises sur les ondes de la radio locale, demandant aux habitants de ne pas jeter ce genre d’équipements, pouvant être souillés par le virus du Corid-19, sur les trottoirs ou aux pieds des palmiers.

"La lutte menée contre la pandémie de coronavirus est l’affaire de tous, et nous devons être responsables et conscients du danger", a-t-il souligné.

Des mesures de sécurité et de prévention maximales ont été prises pour permettre aux éboueurs d’accomplir leur tâche sans danger en les dotant d’équipements appropriés gants, masques, bottes et gel hydro-alcoolique, a assuré M.Fekhar.

Actuellement, l’heure est à la sensibilisation de proximité contre la pandémie, et il est demandé aux citoyens de respecter les gestes barrières, insiste-t-il.

Le P/APC prie les citoyens de se débarrasser des déchets (mouchoirs, masques et gants usagés) en les mettant soigneusement dans un sac plastique résistant et disposant d'un système de fermeture fonctionnel, avant de les placer dans le sac plastique pour ordures ménagères.

Face à la prolifération de différents déchets dans la commune, les services de l’APC de Ghardaïa ont élaboré un plan pour mettre fin à la détérioration de la situation environnementale par la mise en place d’une entité publique autonome pour la gestion des déchets ménagers de la commune estimés à plus de 32.000 tonnes/ an.

L’objectif est de collecter les déchets pour éviter une autre crise sanitaire liée à la prolifération des ordures, a soutenu de P/APC.

Read 92 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.