Le patrimoine phœnicicole en quête de davantage de préservation et de valorisation

Le patrimoine phœnicicole en quête de davantage de préservation et de valorisation
21 Mar 2021

 

Le patrimoine phœnicicole en quête de davantage de préservation et de valorisation

 

Le patrimoine phœnicicole de la wilaya d’Ouargla comptant plus de 2,5 millions de palmiers productifs demeure en quête de davantage de préservation et de valorisation.

 

L’impérative préservation de ce patrimoine a pour objectif de remédier à la saignée et aux ravages qu’il a subis ces dernières années du fait des incendies ayant engendré d’importantes pertes, en dépit des efforts menés par les pouvoirs publics pour faire face à ce phénomène aux répercussions néfastes sur l’économie locale et l’environnement.

Les statistiques fournies par la Direction de la protection civile, à la veille de la célébration de la Journée internationale de l’arbre, font état de la dégradation, entre 2008 et 2020, de plus de 48.000 palmiers, des superficies de broussailles et de brise-vents protégeant les palmeraies causés par plus de 5.123 feux de forêts à travers la wilaya, dont plus de 500 incendies l’année dernière seulement ayant détruit 4.226 palmiers.

Le facteur humain est également cité comme étant à l’origine de certains feux de palmeraies, notamment l’absence de précaution de la part des agriculteurs lors des opérations de débroussaillage et d’entretien après les actions de coupes, ce qui favorise les départs d’incendies, notamment en période des grandes chaleurs estivales.

L’absence de points d’eau et de pistes d’accès dans certaines palmeraies, entravant l’intervention des éléments de la protection civile, ainsi que les gestes insouciants de citoyens qui jettent leurs mégots à même le sol, sont d’autres causes déclencheurs des sinistres. 

 

D'intenses efforts pour préserver les palmeraies

 

Pour se faire, d’intenses efforts sont menés pour remédier à la situation et intensifier les actions de protection et de régénération des palmeraies dans la région.

Ces efforts visant aussi le rajeunissement des palmeraies et le remplacement des palmiers séniles se sont traduits par la mise en terre, cette année, de 40.000 plants de palmiers sur près de 400 hectares à travers la wilaya d’Ouargla.

Le programme s’étalant à 2024, arrêté par la Direction des services agricoles (DSA), porte sur la mise en terre de 600.000 plants de palmiers sur une surface de plus de 6.900 ha à travers le territoire de la wilaya.

Le programme tend à renforcer le patrimoine phœnicicole de la wilaya, estimé actuellement à 2.723.853 palmiers plantés sur 23.139 ha, dont 2.517.186 palmiers productifs, selon les données de la DSA.

Read 82 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.