Covid-19/environnement: Benharrats plaide pour une vision africaine unifiée

Covid-19/environnement: Benharrats plaide pour une vision africaine unifiée

 

La ministre de l'Environnement, Nassira Benharrats, qui participait à la réunion du Comité technique spécialisé (CTS) sur l’agriculture, le développement rural, l’eau et l’environnement de l’Union africaine, a plaidé pour une vision africaine unifiée pour faire face aux défis environnementaux de l’après-pandémie de Covid-19, précise un communiqué du ministère.

 

Prenant part à cette réunion du CTS de l'UA tenue vendredi par visioconférence pour discuter des effets de la pandémie de Covid-19 sur les secteurs des ressources naturelles et de l’environnement, Mme Benharrats a souligné "la nécessité pour les pays africains d’unifier leur vision et d’échanger leurs expériences pour faire face aux défis environnementaux de l’après-pandémie sur le continent".

Il s’agira, a-t-elle expliqué, de promouvoir et de réhabiliter les écosystèmes pour s'adapter au changement climatique, de repenser nos modes de production et de consommation et de changer notre rapport à la nature pour préserver la vie sur Terre.

Pour ce faire, Mme Benharrats a préconisé la mise en place de stratégies conjointes entre les pays africains voisins confrontés aux mêmes problèmes environnementaux.

La ministre a aussi estimé nécessaire, une fois la pandémie maîtrisée, d’appuyer la transformation du continent vers un avenir vert à travers une relance économique intégrant la dimension environnementale à tous les niveaux. 

La ministre a également préconisé de soutenir la recherche scientifique et le développement technologique dans les domaines de l’environnement, l’eau et l’agriculture, et la lutte contre le trafic des espèces sauvages et leur consommation, pour éviter la transmission des maladies d’origine animale.

Elle a estimé, en outre, que la déclaration qui sanctionnera les travaux de la réunion exprimera de manière claire et déterminante la volonté des Etats africains concernés à aller de l’avant ensemble pour relever les défis dans le domaine de l’environnement.

Et d’ajouter : "ladite déclaration constituera dans les prochaines années la base des décisions et mesures à prendre pour faire face aux changements climatiques et à la dégradation de la biodiversité, à la désertification et à la pénurie des ressources naturelles dans notre Continent".

Lors de cette réunion, la ministre a plaidé pour l’élaboration d’un rapport sur l’impact de la propagation du nouveau coronavirus sur l’environnement et les ressources naturelles en Afrique pour inciter les Etats africains à préserver ce continent et la planète.

Mme Benharrats a axé son intervention sur les efforts de l’Algérie dans la lutte contre la pandémie, notamment le protocole sanitaire adopté pour l’endiguer.

"L’Algérie a enregistré une hausse dans le volume des déchets hospitaliers en cette période pandémique, d’où les mesures urgentes prises pour maîtriser ce problème environnemental", a-t-elle soutenu.

Ces mesures ont porté notamment sur la mobilisation de tous les établissements publics et privés activant dans le traitement des déchets médicaux pour intensifier les opérations de collecte, et partant accélérer leur traitement et incinération dans un délai de 48 heures, a-t-elle conclu.

Read 356 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.