les cellules d’une tumeur sont agressives et détruisent les tissus sains

les cellules d’une tumeur sont agressives et détruisent les tissus sains

Le sein est une glande superficielle plus développée chez la femme que chez l’homme.

Elle est plaquée contre le thorax entre la peau et le muscle grand pectoral. Le sein se développe à la puberté et durant la vie génitale de la femme, sous l’influence directe ou indirecte des variations de sécrétion des œstrogènes, il entraîne la diminution progressive du volume de la grande mammaire. Le cancer est une maladie liée à un dérèglement de certaines cellules du corps, certaines cellules deviennent anormales et se mettent à se diviser et à se multiplier de façon anarchique.

Comment le cancer se forme-t-il?

Dans toutes les cellules, l’information génétique constitué par les molécules d’ADN qui forment les chromosomes subit constamment des modifications, voire des mutations. Normalement, ces mutations sont aussitôt réparées ou éliminées. Mais; il arrive que la réparation ne se fasse pas, ou se fasse mal. La cellule devient alors anormale et ne tient plus compte des signaux qu’elle reçoit de la partie des autres cellules. Elle échappe alors à tout contrôle et se multiplie sans fin et de manière anarchique au détriment des cellules voisines saines. Une réaction en chaîne se met en place conduit à la formation d’un cancer, cette cellule anormale donne naissance à d’autres cellules, elles aussi anormales, ensemble, ces cellules forment ce qu’on appelle une tumeur (une grosseur anormale). Les cellules d’une tumeur sont agressives, elles détruisent les tissus sains, autour d’elles. Elles finissent par empêcher l’organe de fonctionner correctement. De plus, elles ont la capacité de quitter la tumeur d’origine, de passer dans le sang, puis de migrer vers un autre organe pour former une nouvelle tumeur appelée métastase.Ce sont la métastase qui le plus souvent entraîne le décès du patient. Sa formation est un processus généralement très lent. Il peut se passer de 15 ans à 20 ans, voire plus entre une première mutation dans une cellule et les premiers symptômes d’un cancer.

Les causes du cancer du sein

Les causes sont inconnues, plusieurs facteurs collaborent à l’installation de la maladie sans être pour autant à l’origine. On évoque des anomalies chromosomiques, des mutations de certains gènes, des anomalies héréditaires (le risque est augmenté dans certaines familles prédisposées) Les hormones sont incriminées, car elles stimulent les cellules cancéreuses au repos en les transformant en cellules tumorales activées. Le cancer du sein est le plus particulièrement rencontré pendant 2 fois périodes de la vie de la femme: autour de la quarantaine chez la femme qui a eu un cycle menstruel et précoce et à la ménopause chez la femme qui a eu également une grossesse et ménopause tardives. Le monde de l’alimentation et de vie jouent un aussi rôle dans l’induction du cancer du sein. Le docteur Cheriet, spécialiste en maladies respiratoires et allergologies nous a éclairci sur ce sujet. Selon lui: «Le terme cancer qui veut dire crabe désigne dans le chapitre maladie qui atteint l’homme, est malheureusement un triste fléau qui n’épargne personne, aucune couche sociale, ni catégorie. Pour comprendre sommairement ce qu’il en est, il est à noter le phénomène de dédoublement dit aussi division cellulaire, à l’état normal. Justement ce phénomène qui se trouve altéré plus précisément déréglé au cours d’un cancer» Et d’ajouter: «La cellule qui normalement par sa division va engendrer un nombre bien défini d’autres cellules ne se comporte plus de la sorte».Notre docteur a laissé entendre qu’à la ménopause, la glande mammaire est sous l’influence d’un déséquilibre hormonal constitué principalement par 2 hormones les progestérones et les œstrogènes.

Les facteurs de risques :

On parle des facteurs génétiques qui peuvent augmenter le risque, voire des gènes de prédispositions ou de risques de successibilités de développer un cancer du sein. Plusieurs femmes dans une même famille: mère – grand-mère ; tante, sœurs, filles peuvent présenter un cancer du sein. Le facteur génétique est à l’origine de l’apparition de cette maladie.

Symptômes et diagnostic :

Le cancer du sein ne donne pas de signes au début de la maladie et pourtant c’est à ce moment-là que le traitement est le plus efficace. Quant la tumeur est suffisamment grosse, elle devient papable. En regard de la tumeur, la peau change d’aspect: peau d’orange, la peau change d’aspect, peau rétractée, ridée ou allure inflammatoire, le mamelon peut aussi être déformé, être le signe d’un eczéma ou d’un écoulement de sang, avoir un aspect coûteux …..Il est possible également de découvrir des ganglions dans l’aisselle. Parfois, le développe de la tumeur cancéreuses passe totalement inaperçu et la maladie est découverte devant la présence de métastases à distance.

L’identification d’un gène clé du cancer du sein.:

Une équipe de chercheurs américains a identifié un gène jouant un rôle clé dans la propagation du cancer du sein rendant aussi les tumeurs résistantes aux chimiothérapies.Ce gène appelé: «matadherin» ou MTDH est actif chez 30 ou 40% des patients Il est situé dans une petite région de chromosomes humain et parait crucial pour que le cancer fasse des métastases en aidant les cellules cancéreuses à s’attacher fermement aux vaisseaux sanguins d’autres origines du corps.Il existe des traitements puissants pour mettre fin ou diminuer les dégâts que peut causer cette maladie à savoir la chimiothérapie et la radiothérapie. Pour distinguer cette maladie il faut passer ce qu’on appelle une mammographie. Cette radio du sein permet de voir les tissus fibreux sous la forme d’un réseau et des petites taches blanches sur le fond bleu .La pratique régulière d’une mammographie à partir d’environ 40 ans est une bonne méthode de dépistage précoce du cancer du sein.

Read 711 times Last modified on lundi, 12 juin 2017 16:00

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.