Reconnaître les symptômes

Reconnaître les symptômes

L’hypothyroïdie, c’est-à-dire l’insuffisance d’hormones thyroïdiennes dans le sang, entraîne un ralentissement du métabolisme.

Tout l’organisme semble fonctionner comme en sous-régime. Mais parce que les symptômes sont souvent discrets au début, le diagnostic met parfois du temps à être posé. Si vous présentez plusieurs des signes présentés ci-dessous, parlez-en à votre médecin.

Signes généraux de l’hypothyroïdie

- Fatigue physique, intellectuelle et psychique- Prise de poids- Frilosité- Baisse de la libido- Troubles de la mémoire- Déprime

Signes particuliers de l’hypothyroïdie

- Pouls lent- Hypertension artérielle. L’hypothyroïdie non traitée est un facteur de risque cardio-vasculaire, majoré chez la femme ménopausée non traitée.- Epaississement de la peau du visage et du cou, peau sèche et froide, teint pâle cireux, chute de cheveux et ongles cassants.- Crampes, fatigabilité musculaire, fourmillements au niveau des extrémités, syndrome du canal carpien.- Transit intestinal ralenti.- Grosse langue, voix rauque, ronflements, baisse de l’audition.- Ménorragies (règles plus abondantes) infertilité, fausses couches spontanées.

A quoi est due l’hypothyroïdie ?

Dans 20% des cas, le dérèglement est lié à une maladie auto-immune, la maladie de Hashimoto. Elle est confirmée par la présence d’anticorps antithyroidiens dans le sang. Des troubles au niveau de l’hypophyse, la prise de médicament (pour le cœur...) et bien entendu l’ablation de la thyroïde vont aussi se traduire par une hypothyroïdie. Mais parfois, aucune cause n’est identifiée en dehors du vieillissement de la glande.

Comment se traite l’hypothyroïdie?

Là encore, le médecin décide en fonction de l’intensité de la baisse hormonale. Quand le manque est manifeste et gênant, le traitement repose sur la prise quotidienne et à vie d’hormones thyroidiennes, sous forme de lévothyroxine (Lévothyrox® et ses génériques) dont la dose n’est pas toujours facile à déterminer au début. Et qu’il faut réévaluer régulièrement.

Les traitements par lévothyroxine font l’actu

Près de 3 millions de Français sont traités lévothyroxine, une consommation qui a explosé depuis 20 ans, selon l’agence du médicament. Compte tenu du meilleur dépistage de cette maladie et du vieillissement de la population, ce chiffre n’est pas surprenant. Ce qui l’est, pour l’agence, c’est l’absence de dosage de la TSH chez 30% des malades traités. Il est pourtant indispensable pour justifier le traitement. Reste le problème de sa disponibilité. Les ruptures répétées de stock de Levothyrox dans les pharmacies conduisent à utiliser d’autres produits, similaires, mais dosées différemment dont moins faciles à utiliser.

Source :TopSanté

Read 512 times Last modified on mercredi, 24 mai 2017 19:26

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.