Adhésion de 14 pays à la nouvelle Union africaine des sports de boules

Adhésion de 14 pays à la nouvelle Union africaine des sports de boules

Quatorze pays dont l'Algérie ont officiellement adhéré à l'Union africaine des sports de boules (UASB), réunissant les Confédérations continentales des trois disciplines de sports de boules (pétanque, raffa, boule lyonnaise), a-t-on appris des initiateurs de cette opération.

 

"Quatorze pays ont adhéré à la nouvelle Union africaine des sports de boules. Le nombre a été confirmé lors de la première réunion de la nouvelle instance continentale, tenue par visioconférence, pour discuter de plusieurs points réglementaires et statutaires relatifs à la mise en activité de cette Union", a indiqué à l’APS l'Algérien Mohamed Yacine Kafi, membre actif de plusieurs instances internationale et continentales gérant les sports de boules.

Outre l’Algérie, il s’agit du Maroc, de la Mauritanie, du Cameroun, de la Libye, du Burkina Faso, de l'Egypte, du Mali, du Gabon, du Niger, de Djibouti, de la Côte d’Ivoire, des Seychelles et du Soudan, en plus des représentants des trois Confédérations continentales (CAP, CAR et CABL) et de l’Union arabe des sports de boules.

Les fiches d’affiliation d’autres pays à l’image des Comores, du Sénégal, de Maurice, de Madagascar, de la Tunisie, du Bénin, du Lesotho, du Ghana, du Zimbabwe et de l'Afrique du Sud sont attendues dans les jours à venir.

"La première réunion nous a permis de passer en revue, pour enrichissement, les statuts réglementaires qui devront régir l’UASB. Le logo de l'Union et les membres qui auront le droit d’intégrer l’assemblée générale, le bureau exécutif et les différentes commissions étaient, entre autres, au menu de la rencontre", a expliqué Kafi, modérateur de la réunion.

Parmi les décisions urgentes à prendre, selon les participants, la désignation par chaque confédération de deux représentants pour constituer un groupe de comité de coordination pour recevoir, sous dizaine, des suggestions, les étudier et les approfondir afin d’établir une mouture finale à soumettre à la prochaine assemblée générale de l’UASB, prévue entre novembre et décembre, en marge des Championnats d’Afrique des trois disciplines boulistes prévus à Sharm El-Sheikh (Egypte).

"L’image des sports de boules en Afrique doit impérativement changer. On doit tous être unis et solidaires et surtout investis dans le travail de longue haleine qui nous attend. On n’a pas le choix, en prélude à la fusion des trois disciplines dans le monde", a expliqué Mohamed Yacine Kafi.

En effet, après la dissolution de la Confédération africaine des sports de boules (CASB) par l’Union des Confédérations sportives africaines (UCSA) et celle de la Confédération mondiale des sports de boules (CMSB), les trois disciplines en Afrique n’avaient pas d'autre choix que de se constituer en une seule instance, afin de pérenniser la pratique bouliste dans le continent.

Read 78 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.